BIOGRAPHY

Suite à ses deux premiers albums ‘Prologue‘ (2002) et ‘September Sound’ (2004) en tant que leader, il signe sur le label Fresh Sound New Talent avec ’Maria’ (2007), ‘Lines’ (2010), ‘The Option’ (2012) et ‘Wink’ (2015).

 

Il co-fonde UNITRIO avec Damien Argentiéri (orgue Hammond) et Alain Tissot (batterie), et signe sur le label Altrisuoni ‘Page 1’ (2008), et ‘Page 2’ (2013), et ‘Picasso’ (2017) sur le label Fresh Sound New Talent. Il est également co-fondateur du pianoless quartet LUCKY DOG, avec Yoann Loustalot (trompette, bugle), Yoni Zelnik (contrebasse) et Frédéric Pasqua (batt) qui signe son premier album ‘Lucky Dog’ (2014) sur le label Fresh Sound New Talent, et récemment ‘Live at the Jacques Pelzer Jazz Club’ (2018). En tant que leader, il est actuellement concentré, depuis quelques mois, sur la formule en  TRIO saxophone/contrebasse/batterie  avec Damien Varaillon (contrebasse) et Stéphane Adsuar (batterie), un nouveau projet, Frederic BOREY 'Butterflies Trio', avec lequel, Frédéric souhaite enregistrer très bientôt.

 

Il est aussi membre du projet 3 ELEMENTS aux côtés de Michael Felberbaum (guitare), Leonardo Montana (piano, fender rhodes), avec une imminente sortie d’album sur le label Fresh Sound New Talent.

Sideman du Charlier-Sourisse Multiquarium big band, Michel Legrand big band, François Lapeyssonnie ‘Outline’ Quartet, Roger Biwandu Quintet, Convergence Jazz Ensemble de Daniel Casimir, Jean Marc Brisson Septet, Clément Landais Quartet...il a également participé à de nombreux autres projets aux côtés de Lionel Loueke, Jesse Van Ruller, Billy Cobham, Olivier Gatto, Benjamin Henocq, Emmanuel Bex, Giovanni Amato, Zool Fleischer, Denis Leloup...

Programmateur pendant 10 ans de Jazz au Caveau (Delle), il a invité et joué avec des personnalités telles que Jerry Bergonzi, Ravi Coltrane, Rick Margitza, Franck Amsallem, Hervé Sellin, Jean Pierre Como, Pierre Drevet, Andrea Mears, Dré Pallemaerts...

 

Frédéric Borey est aujourd’hui installé à Paris depuis septembre 2012, où il partage sa vie entre la scène et la pédagogie. Saxophoniste, compositeur, c’est à l’âge de 8 ans qu'il commence à étudier la musique classique. Suite à plusieurs premiers prix de conservatoire (Nancy, Paris, Besançon), il obtient en pédagogie, son Diplôme d’Etat (DE) de saxophone en 1990, et son Certificat d’Aptitude (CA) en 1992. Dès 1993, il se dirige résolument vers le jazz. La musique et la pédagogie de Jerry Bergonzi en sont les principales motivations.

Passionné aussi par l’enseignement de cette musique, il obtient son DE Jazz en 2001, et son CA Jazz en 2003. Il coordonne le département jazz de Chalon sur Saône pendant 3 ans et c’est en 2006 qu’il ouvre son propre département jazz à Belfort. Parallèlement, il intervient au Centre des Musiques Didier Lockwood (CMDL).

Actuellement, il enseigne au Centre des Musiques Didier Lockwood et au Conservatoire à Rayonnement Départemental du Val Maubuée.

 

2006 Invité par le Conservatoire de CLUJ (Roumanie) - master classes & concerts

2011 Invité par la Georgia University Jazz Department ATLANTA (USA) - master classes & concerts

2013 Invité par le Zinghaï Conservatory de GUANGZHOU (Chine) - master classes & concerts

2016 Invité par D’Addario Woodwinds à Kaoshiung TAIWAN - master classes & concerts

2018 Invité par la Kolegija Univerity of Applied Sciences de VILNIUS (Lituanie) - master classes

Fortement influencé par certains styles de l'histoire du jazz comme le hard-bop, le cool-jazz et les musiques métissées, mais aussi par la musique classique ''impressionniste'' pour sa richesse harmonique et son climat, Frédéric Borey n'a jamais cessé de s'intéresser aux nouvelles émergences stylistiques du jazz, que ce soit de provenance américaine ou d'Europe.
Sa musique reflète totalement ces multiples inspirations, dégageant à part égale énergie et sensibilité. Son atout principal (dixit la presse spécialisée), repose sur la qualité de son écriture musicale, alliant interaction et respiration. Un parfait équilibre entre harmonie et rythme, où l'aspect mélodique prédominant lui a valu une sincère reconnaissance auprès de son audience.


‘Borey exerce un pouvoir quasi hypnotique’    Citizen Jazz   /   ‘la voix de son saxophone reste magnifique‘   Jazzmag-Jazzman
‘étonnante démonstration à la fois de la pureté de son jeu et de son talent d'écriture’    ENA magazine
‘a most accomplished and literate musician’    Jazz Journal Record Reviews
‘un mélange subtil de science et de douceur...avec beaucoup de classe et d’authenticité’     Jazz Focus
‘Borey est comme un acrobate de haut vol...Un jazz terriblement efficace’    Dernières Nouvelles du Jazz
‘beaucoup de musicalité et d’expressivité chez ce musicien et beaucoup d’inspiration chez ce compositeur’ Top Audio


Depuis ses débuts, la sonorité que Frédéric Borey dégage de son saxophone lui a également valu quelques éloges par la presse spécialisée


'Ceux qui ne le connaissent pas encore vont découvrir sa superbe sonorité moelleuse (on pense à Joe Henderson) et son phrasé tout en souplesse et fluidité, signe des meilleurs. Le son est plein et pur et la puissance toujours retenue permet un jeu précis et plein de nuances' Jazzmag-Jazzman
'On l’avait découvert avec son précédent disque, Lines, et on avait été totalement séduit par le son qu’il tirait de son ténor.'   Citizen Jazz
'Sa sonorité suave et moelleuse sert admirablement son chant.'    Blog de Choc
' Le son de Frédéric Borey, quel que soit le saxophone qu’il emploie, est plein, moelleux et fort séduisant.'     Top Audio
' Sonorité moelleuse et lumineuse, phrasé souple et nerveux...'     Jazzmag-Jazzman
' La première impression, qui ne fait que se renforcer à l’écoute de l’album, est due à la beauté de sa sonorité... avec un son droit et velouté, léger et plein, un phrasé souple et impeccablement maîtrisé.     Citizen Jazz